Comment prévenir une nouvelle chute chez le senior ?

Dans un précédent article, nous avons évoqué comment détecter les chutes. C’est article se consacre à des pistes pour prévenir la chute chez le senior en perte d’autonomie. La prévention est un enjeu majeur auprès de cette population. En effet, ce type d’accident est une cause de décès encore trop importante actuellement.

Toutes les chutes ne sont pas mortelles passé 60 ans. Elles sont cependant toujours graves et peuvent avoir un impact non négligeable (bien que parfois peu visible au début) sur la victime et son autonomie.

Les conséquences d’une première chute chez le senior, une personne âgée

Une première chute chez le senior, une personne âgée est une expérience traumatisante qui a bien souvent des conséquences directes et indirectes.

Les conséquences fréquentes d’une chute, pour une personne senior, sont tout d’abord physiques. La fragilité musculaire d’une personne âgée la rend plus susceptible de se blesser en tombant. À ces conséquences directes, s’ajoutent les séquelles psychologiques relatives à cette expérience traumatisante que les seniors identifient rapidement comme le marqueur de leur perte d’autonomie.

Cette prise de conscience est la source même des conséquences indirectes d’une première chute chez un senior : l’entrée progressive dans un état de fragilité, qui augmente le risque de chuter à nouveau !

La personne âgée ayant chuté peut, en effet, en réaction à ce traumatisme, perdre progressivement en autonomie, et basculer dans la dépendance. Il peut être également difficile pour elle de rester seule à son domicile, une deuxième chute étant redoutée.

Dans cette configuration, les personnes concernées souffrent actuellement d’un manque de coordination entre les parties prenantes chargées de les soutenir : familles, services médicaux, sanitaires ou technologiques.

Après une première chute, il convient d’adopter une approche globale et coordonnée, afin d’éviter la mise en place d’un cycle d’hospitalisation à répétition jusqu’à l’entrée en institution.

 

Ralentir concrètement la survenue de la seconde chute chez le senior

Une personne âgée qui a chuté dans les 6 derniers mois peut bénéficier de certaines mesures pour ralentir, voire éviter, la survenue d’une deuxième chute.

Il est tout d’abord possible de renforcer la sécurité au sein de son habitat en ayant recours à une solution de télé-assistance classique. Ensuite en augmentant la fréquence des visites familiales ou encore du voisinage. Il est également possible d’aménager rapidement l’habitation de la personne en dégageant les voies de passage. Il faut retirer et masquer les éléments à risques tels que les tapis, fils électriques ou meubles encombrants (voir notre article sur le sujet).

Ce qui est également important, durant cette période, d’inciter la personne à sortir et prendre part à des activités dynamiques, voir sportives pour améliorer son état de santé (voir notre article sur le sujet).

Faire évaluer le domicile par un ergothérapeute

Afin d’adopter des mesures cohérentes, en adéquation avec les besoins et l’autonomie de la personne, il est possible d’avoir recours à un ergothérapeute. Ce type de professionnel peut évaluer et prodiguer des conseils sur les besoins environnementaux, humains ou matériels d’un senior en perte d’autonomie. Les recommandations des ergothérapeutes peuvent concerner aussi bien l’adaptation du domicile que les moyens humains ou technologiques nécessaires au bien être et au maintien à domicile de la personne en question.

Prendre part à des activités qui entretiennent la mobilité  

L’activité physique, même après une première chute, ne doit surtout pas être abandonnée. Selon les régions, il est possible de prendre part à des ateliers destinés aux seniors. Après une première chute, il est recommandé de consulter son médecin afin d’être aiguillé vers une activité adaptée. Les ateliers de groupes permettent, en plus de conserver la mobilité, de prévenir l’isolement, fléau qui va généralement de paire avec la perte d’autonomie.

Investir dans une solution domotique adaptée et performante

Après une première chute, il est important, afin d’assurer un maintien à domicile (largement plébiscité par les seniors) d’envisager le recours à la télé-assistance, mais aussi à l’aménagement technologique du domicile. La mise en place de chemins lumineux dans les voies de passage de l’habitation peut notamment réduire les risques de chutes. Comme par exemple Aladin de chez Domalys.

De la même manière des solutions telles que Prédical, permettent à l’entourage de la personne âgée de veiller sur elle et ses habitudes, afin d’assurer une présence à la fois sécurisante et efficace.

Et vous, avez-vous eu un de vos proches qui a fait une chute ? partager sur ce que vous avez mis en place pour diminuer le risque d’une seconde chute.

D’autres articles ?

 

Découvrez en détail le fonctionnement de la solution Prédical. 

 

À propos de l'auteur :

Depuis 3 ans, j'ai eu envie de me consacrer à concevoir des services qui font su sens pour les personnes fragiles. J'ai co fondé Predical pour concevoir les produits de demain.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.