This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

Témoignage de Sylvie, vivant à 200 km de ses parents qui utilise Predical pour veiller sur son père fragile

Fille unique et sans famille proche, je vis à Lyon et mon père (88 ans) lui réside à Clermont-Ferrand à 200km.

Du jour où ma mère a du être placée en 2012 dans un EHPAD, mon papa alors âgé de 83 ans, s’est retrouvé seul dans son appartement au second étage. Son quotidien a alors été rythmé par ses visites quotidiennes et très assidues (de 14h à 19h) auprès de ma maman.

En dehors, ses semaines se résumaient à la présence de l’aide à domicile (2h/semaine) et quelques sorties pour ses courses.

Outre la difficulté de se retrouver seul, et même si il prétendait très bien se débrouiller, l’inquiétude me concernant était bien là.

De ce fait, je n’ai pas hésité il y a plus de 2 ans, pour que mon père se fasse équiper et puisse bénéficier de du service Prédical.

Malgré mes passages 2 fois par mois les we, dans un premier temps, cela m’a permis d’être rassurée, sur le maintien de son activité.

Par exemple, du fait des heures de présence auprès de ma maman, sans avoir à téléphoner systématiquement chaque soir, je pouvais valider son retour à domicile le soir.

Très vite, avec un rythme soutenu, une solitude envahissante, j’ai pu constater une baisse de son sommeil et de son activité à domicile grâce aux différentes modalités que propose l’application.

Au fur et à mesure et fonction des saisons, j’ai pu faire un constat de sa baisse de régime.

Par conséquent, j’ai pu anticiper et augmenter les temps de présence de l’aide à domicile surtout en hiver.

Depuis mars 2017, avec le décès de ma maman, je peux clairement attester que cette prestation a été salutaire pour lui et moi.

Grâce à une connexion quotidienne, j’ai pu clairement me rendre compte de la dégradation de son autonomie avec notamment un taux d’activité qui diminuait de jour en jour.

C’est ainsi que, grâce aux alertes émises sur mon portable, j’ai pu constater des présences dans la chambre ou la salle de bain à des heures anormales , et donc à certains moments, alerter le voisinage et le médecin afin qu’ils viennent vérifier.

C’est en partie grâce à cette application et mon constat fait auprès de son médecin, qu’à été prise la décision d’une hospitalisation pour l’accompagner dans sa période de deuil très compliquée et dur à vivre en étant seul sans proches à proximité.

Aujourd’hui, il est pris en charge pour quelques semaines. Il va déjà mieux. Je suis rassurée.

C’est grâce à Prédical, que j’ai  pu, à distance et au jour le jour, réaliser à quel point mon père était épuisé et à bout.

Sans ce service, je ne me serai pas rendue compte aussi rapidement de la vitesse à laquelle son état de santé se dégradait, et ce malgré mes visites chaque we depuis le mois de Mars.

Je ne peux donc qu’être satisfaite de ce service.

Celui-ci dans quelques temps, me permettra de continuer de suivre à distance son futur retour à domicile.

Les aides à domiciles ne pouvant être  présentes  24h/24, je pourrai veiller à distance sur lui et sa capacité à faire face en vivant seul.

À propos de l'auteur :

Après 10 ans dans les métiers systèmes et réseaux et après avoir vécu la formidable croissance Internet, j’ai entamé une nouvelle expérience d’entrepreneur en rachetant Syselec en 2004 et en créant Predical en 2015

Laisser un commentaire

APPELEZ-MOI !